Rapprochement Orange/Bouygues: opération risquée pour l’Etat et les Français

Home / A la une / Rapprochement Orange/Bouygues: opération risquée pour l’Etat et les Français

Rapprochement Orange/Bouygues: opération risquée pour l’Etat et les Français

Bruxelles, le 7 janvier 2016

Communiqué de presse de Bernard MONOT

Député français au Parlement Européen

Strétgiste économique du Front National

 

Rapprochement Orange/Bouygues: opération risquée pour l’Etat et les Français

 

Les discussions portant sur la cession de Bouygues Telecom à l’opérateur historique Orange soulèvent plusieurs questions.

Tout d’abord, elle entrainerait la dilution de l’Etat dans le capital financier de l’opérateur historique (ex France Télécom), qui se retrouverait à quasi parité avec la participation de Bouygues, c’est à dire d’un groupe privé coté en bourse.

Pour le Front National, Orange est une entreprise nationale stratégique qui doit défendre l’intérêt général des Français, d’abord. Par conséquent, il est impératif que la part de l’Etat reste prépondérante dans le capital d’Orange, pour sauver les emplois en France et éviter un futur dépeçage industriel. Rappelons en 2014 le scandale Alstom, aujourd’hui dans les griffes du géant américain General Electric.

La qualité des réseaux, notamment l’équipement fibre, suppose aussi de lourds investissements d’infrastructures et une vision à long terme, que l’actionnariat public est le mieux à même d’incarner.

A terme les consommateurs seront encore les grands perdants, avec une hausse des prix dans la téléphonie mobile et fixe due à la reconcentration de la filière sur 3 opérateurs. Et les bénéficiaires en bourse seront sans surprise Iliad et Altice.

Dans l’attente des détails de cette opération, le Front National est opposé à cette opération capitalistique, contraire au patriotisme économique.

Recent Posts
Contactez nous

N'hésitez pas à nous envoyer un courriel pour toute demande d'information ou de contact.

Merci de saisir votre recherche. Utilisez la touche Entrée pour valider.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkdin
Share On Youtube