Lutte contre l’évasion fiscale mondialisée: l’UE et la France, c’est insuffisant ! Communiqué de presse 27-01-2016

Home / A la une / Lutte contre l’évasion fiscale mondialisée: l’UE et la France, c’est insuffisant ! Communiqué de presse 27-01-2016

Lutte contre l’évasion fiscale mondialisée: l’UE et la France, c’est insuffisant ! Communiqué de presse 27-01-2016

Bruxelles, le 27 janvier 2016

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE BERNARD MONOT

Député français au Parlement Européen                                                                                                    

Stratégiste économique du Front National

Lutte contre l’évasion fiscale mondialisée: l’UE et la France, c’est insuffisant !

 

La Commission européenne, un an après le scandale des LuxLeaks, présente deux projets de directives pour lutter contre l’optimisation fiscale agressive, qui permet à de nombreuses multinationales prospères de ne pas payer d’impôts sur les sociétés dans les pays d’origine.

Ces nouveaux textes imposeront enfin aux grands groupes le reporting par pays et interdiront six montages fréquemment utilisés pour délocaliser les profits et minorer les impôts. C’est une avancée effective.

Le Front National a soutenu l’action pour la transparence en matière fiscale, en votant pour la fin du secret bancaire, l’échange automatique de rescrits fiscaux ou encore l’implémentation des mesures anti-BEPS (évasion fiscale).

Néanmoins, pour les patriotes, c’est insuffisant. Nous réclamons du gouvernement français qu’il obtienne des résultats rapides et concrets pour recouvrer les impôts non payés dans le passé, et pas seulement pour l’avenir. Le manque à gagner pour les finances publiques françaises a été estimé par la Commission des finances de l’Assemblée nationale à 15 milliards d’€ par an.

Le Royaume-Uni, l’Italie et la Belgique sont en train de récupérer des centaines de millions d’euros auprès d’entreprises comme Google ou AB Inbev. Que fait la France ?

A l’heure où les Français continuent de subir la rigueur budgétaire et sociale imposée par Bruxelles, il est donc grand temps, au nom de la justice fiscale, que le gouvernement Valls obtienne des résultats significatifs et rapides en matière de rappel fiscaux auprès des multinationales concernées, comme le FN le réclame depuis plus d’un an.

Recent Posts
Contactez nous

N'hésitez pas à nous envoyer un courriel pour toute demande d'information ou de contact.

Merci de saisir votre recherche. Utilisez la touche Entrée pour valider.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkdin
Share On Youtube