Le système bancaire privé européen est-il en danger ?

Home / Communiqués europe / Le système bancaire privé européen est-il en danger ?

Le système bancaire privé européen est-il en danger ?

Communiqué de presse de Bernard Monot, Stratégiste économique du Front National – Député français au Parlement européen

La Banque Centrale Européenne a rendu public ce dimanche le résultat des tests de résistance (Stress tests) qu’elle a menés sur les 130 principales banques européennes. Cet examen a pour vocation de prévenir les risques bancaires afin d’éviter les faillites, mais surtout de redonner confiance aux marchés de capitaux mondiaux.

On constate que 25 établissements n’ont pas passé ce test, soit presque 20% de banques dites systémiques. C’est d’ores et déjà énorme, compte tenu de tous les renflouements financiers qui leur ont été accordés depuis 2008, au détriment des finances publiques des Etats.

Mais la fragilité du système bancaire privé européen est certainement encore sous-estimée. En effet, la valorisation de certains actifs, comme les dettes souveraines, l’immobilier et les produits dérivés, est sujette à caution. Les engagements hors bilan des grandes banques sont à la fois très importants et mal appréhendés, notamment en France. Enfin, les hypothèses macroéconomiques retenues pour les tests par la BCE pourraient se révéler trop optimistes.

Au-delà de ces résultats, qui se veulent faussement rassurants pour le grand public, la réalité est que ces tests ont été realisés par des banquiers pour des banquiers et qu’ils ne freineront pas plus l’avidité des opérateurs de marché que la spéculation.

Les plans de refinancement publics des banques ont donné de mauvaises habitudes, depuis le Crédit Lyonnais jusqu’à Dexia en France, en déresponsabilisant les financiers. La crise bancaire chypriote en 2013 a, qui plus est, donné naissance à un nouveau peril democratique: l’union bancaire. Voulue par le Troika, cet ensemble de règles européennes fait que ce sont les épargnants qui seront appelés désormais à combler les pertes des banques.

Pour éviter ce totalitarisme financier qui menace les Français d’une euthanasie de leur épargne si le risque systémique se réalise, le Front National, inspiré par sa vision stratégique à long terme, propose sa solution alternative de « patriotisme économique » avec une France délivrée de l’euro monnaie unique et de ses contraintes.

Recent Posts
Contactez nous

N'hésitez pas à nous envoyer un courriel pour toute demande d'information ou de contact.

Merci de saisir votre recherche. Utilisez la touche Entrée pour valider.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkdin
Share On Youtube