[ Le Figaro ] Comment le FN compte financer son programme économique

Home / A la une / [ Le Figaro ] Comment le FN compte financer son programme économique

[ Le Figaro ] Comment le FN compte financer son programme économique

INTERVIEW – Présent aux Assises présidentielles du FN à Lyon, le député européen Bernard Monot détaille le chiffrage du projet économique de Marine Le Pen sur lequel il travaille.

LE FIGARO. – Votre candidate avance 144 propositions. Comment les financez-vous?

BERNARD MONOT. – Le patriotisme économique est un modèle qui prend ses ressources en France alors que le modèle mondialiste de nos adversaires se finance sur les marchés financiers. L’une des clefs de voûte de notre projet est la Banque de France et, parallèlement, la Caisse des dépôts et consignations. C’est pourquoi nous avons besoin de notre monnaie nationale, comme toutes les grandes puissances, pour soutenir la réindustrialisation, la création d’emplois et le sauvetage des grandes entreprises stratégiques. Avec ce programme, Alstom serait encore français. Notre chiffrage est prêt mais nous le révèlerons progressivement, au fil des débats que nous aurons avec nos adversaires. Les Français doivent d’abord comprendre notre vision.

Quels sont vos outils?

Nous aurons recours à un plan de création monétaire raisonnable, de l’ordre de 100 milliards d’euros maximum. Notre objectif est d’assainir les finances publiques, via un plan de désendettement et la lutte contre les déficits. L’objectif cible est d’approcher le déficit zéro en 2022 et de devenir indépendants des marchés financiers.

Pourquoi estimez-vous à deux années le temps nécessaire avant que vos réformes portent leurs premiers fruits?

Parce que, dans un premier temps, nous devrons négocier avec l’Union européenne, la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international, l’Organisation mondial du commerce, etc. Cela nous permettra de récupérer nos frontières, notre monnaie, notre budget et notre système bancaire. Je crois que ces organisations l’accepteront car la France est la deuxième puissance européenne et un contributeur phare de l’Union. Si elles refusent, ce sera la fin de l’UE et de la zone euro car si nous n’obtenons pas satisfaction, Marine Le Pen organisera un référendum sur le Frexit dans les six mois.

Comment atteindrez-vous votre objectif de 40 à 60 milliards d’économies?

Par la baisse des mauvaises dépenses publiques, cumulée à la réduction du coût de l’immigration, à la lutte contre la fraude sociale et fiscale, la facture du sauvetage de l’euro monnaie unique (12 milliards d’euros par ans depuis 2010) et la réduction de notre contribution au budget de l’UE (8 milliards). Notre plan opérationnel de négociations, notre calendrier et nos négociateurs sont prêts. Vous les connaîtrez très vite car Bruxelles sera le premier déplacement de Marine Le Pen à l’étranger.

Comment pourrez-vous supprimer les régions?

En passant par un référendum sur la réforme constitutionnelle que Marine Le Pen proposera dès son élection.

Et si les Français votent contre?

J’ai confiance. Les Français ont beaucoup souffert et le pire est devant nous, avec l’austérité. Ils donneront les moyens à Marine Le Pen de mener sa politique.

Elle avait dit qu’elle serait prête à renoncer au pouvoir si elle n’obtenait pas ces outils. Le croit-elle encore?

En général, ce que dit Marine, elle le fait.

Emmanuel Macron pourrait être son adversaire au second tour. Ce candidat ne constitue-t-il pas une sérieuse menace pour elle?

Ce candidat est un mondialiste qui travaille pour les banques d’affaires et l’oligarchie financière. Si, par malheur, il était élu, il ne serait qu’un gouverneur de la province France.

Source: Le Figaro.

Recent Posts
Contactez nous

N'hésitez pas à nous envoyer un courriel pour toute demande d'information ou de contact.

Merci de saisir votre recherche. Utilisez la touche Entrée pour valider.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkdin
Share On Youtube