[ France Info ] Après son ralliement à Nicolas Dupont-Aignan, l’ex-FN Bernard Monot vante « le courage » et « les idées claires » du leader de Debout la France

Home / A la une / [ France Info ] Après son ralliement à Nicolas Dupont-Aignan, l’ex-FN Bernard Monot vante « le courage » et « les idées claires » du leader de Debout la France

[ France Info ] Après son ralliement à Nicolas Dupont-Aignan, l’ex-FN Bernard Monot vante « le courage » et « les idées claires » du leader de Debout la France

L’ex-stratège économique de Marine Le Pen, Bernard Monot, a annoncé jeudi son départ du Rassemblement national pour rallier Nicolas Dupont-Aignan.

L’eurodéputé Bernard Monot, qui fut l’un des stratèges économiques de Marine Le Pen, a annoncé, jeudi 31 mai, son ralliement à Nicolas Dupont-Aignan et son parti Debout la France (DLF). Dimanche, sur franceinfo, Bernard Monot, désormais, ex-FN, justifie son choix en expliquant que « Nicolas Dupont-Aignan est le mieux placé pour faire barrage » à Emmanuel Macron, car « il a les idées claires », il « travaille » et a, selon lui, « du courage ».

franceinfo : Pouquoi quittez-vous le Front National ?

Bernard Monot : Depuis les élections de l’année dernière, les sujets de l’économie, du social et de l’agriculture, avaient disparu. Il y a eu beaucoup trop d’interventions, de parasitages, de cacophonie dans la communication, qui font que les gens n’ont rien compris à la présidentielle et à raison. La question de Frexit est aussi fondamentale. J’estime que c’est suicidaire d’organiser un Frexit pour la France. Ce n’est pas le même cas pour le Royaume-Uni avec le Brexit.

Vous rejoignez le mouvement de Nicolas Dupont-Aignant, qu’est-ce qui le différencie du FN ?

On a bien vu, déjà, son courage de venir soutenir la candidature de Marine Le Pen en 2017. C’est du courage politique, comme il l’a fait d’ailleurs en 2007 en abandonnant l’UMP après la forfaiture de Nicolas Sarkozy sur le traité de Lisbonne. La deuxième chose est que nous avons une vision macro et micro économique qui est semblable. La meilleure preuve, c’est que, quand il a soutenu Marine au 2e tour de la présidentielle 2017, il a rectifié le tir sur la question de l’euro et il soutenait l’idée d’un euro monnaie commune. C’est simple, c’est compréhensible du grand public, sauf que nous, nous avons perdu des années en tergiversations et en cacophonie.

Nicolas Dupont-Aignan a annoncé qu’il refusait pour l’instant de faire liste commune pour les européennes avec Marine Le Pen. S’il change d’avis, que ferez-vous ?

Quand j’ai fait mon départ du Front national, il y a deux jours, j’ai dit qu’il faut une large alliance nationale des conservateurs français, qui est très très large, qui va du Front national en passant par le DLF, par Les Républicains, et bien au-delà. Aujourd’hui, je pense que Nicolas Dupont-Aignan est le mieux placé pour faire barrage à la destruction du régime Macron. Il a les idées claires, il travaille. On a déjà échangé un certain nombre d’éléments sur nos travaux. Je vais apporter mon plan opérationnel dans ses travaux de finalisation de son projet européen et je pense que l’on va arriver à quelque chose d’idéal.

Source : France Info.

Recent Posts
Contactez nous

N'hésitez pas à nous envoyer un courriel pour toute demande d'information ou de contact.

Merci de saisir votre recherche. Utilisez la touche Entrée pour valider.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkdin
Share On Youtube