Communiqué de Presse de Bernard Monot, Stratégiste économique du Front National – Député français au Parlement européen

Home / Communiqués europe / Communiqué de Presse de Bernard Monot, Stratégiste économique du Front National – Député français au Parlement européen

Communiqué de Presse de Bernard Monot, Stratégiste économique du Front National – Député français au Parlement européen

Au cours du mois de septembre, si l’on considère en temps réel les intérêts financiers de la dette publique, la France a franchi le cap symbolique des 2 000 milliards d’Euros (32 000 euros/français) d’endettement public, essentiellement au titre de la l’Etat mais aussi des administrations, collectivités et organismes publics (sécurité sociale, entreprises).

Cette dette « himalayenne » représentera dès 2015, 100% de la richesse nationale annuelle en France, contraignant l’Etat à consacrer minimum 45 milliards d’Euros par an de son budget aux seuls intérêts à payer à ses créanciers, soit la « charge de la dette », deuxième poste budgétaire illégitime pour le Front National.

Preuve de l’emballement hors de contrôle de cette dette, près de la moitié de ces 2 000 milliards d’Euros ont été contractés au cours des dix dernières années dont 760 milliards d’Euros au titre de la période de gestion « père de famille» de Nicolas Sarkozy. Pire, l’Etat s’endette pour assurer ses frais de fonctionnement et non pas pour investir dans son avenir.

Dans un contexte d’inflation basse, de croissance zéro et en l’absence de marges de manœuvres sur la fiscalité, la France qui se finance depuis 1973 exclusivement sur les marchés de capitaux mondiaux, est à la merci d’une hausse des taux d’intérêts. Cette épée de Damoclès ultralibérale aggravera la situation déjà périlleuse des finances publiques et en conséquence augmentera l’austérité dictée par Bruxelles à la France, déjà placée en 2014 sous surveillance renforcée par la commission européenne.

Cette situation est de la responsabilité directe des gouvernements UMPS incompétents, qui se sont succédés depuis quarante ans.

Dans ce contexte d’extrême dépendance aux marchés financiers mondiaux, le Front national dénonce cette dette perpétuelle ainsi que les causes réelles de cette spirale infernale: la perte de sa souveraineté monétaire, la croissance exponentielle des mauvaises dépenses publiques comme le coût de l’immigration, le budget de l’UE, la fraude sociale, etc..

La solution évidente est le modèle de « patriotisme économique » défendu par Marine Le Pen dont les objectifs cibles pour la France sont le plein emploi, la prospérité et aussi le désendettement public, sans anéantir notre protection sociale.

Recent Posts
Contactez nous

N'hésitez pas à nous envoyer un courriel pour toute demande d'information ou de contact.

Merci de saisir votre recherche. Utilisez la touche Entrée pour valider.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkdin
Share On Youtube