[ Communiqué de Bernard Monot ] Nos anciens, les laissés-pour-compte du gouvernement.

Home / A la une / [ Communiqué de Bernard Monot ] Nos anciens, les laissés-pour-compte du gouvernement.

[ Communiqué de Bernard Monot ] Nos anciens, les laissés-pour-compte du gouvernement.

Le député européen Bernard Monot tient à dénoncer la dégradation des conditions de prise en charge des personnes du troisième âge dans les maisons de retraite. Nous apprenons que les maisons de retraite du Puy-de-Dôme sont « au bord de la catastrophe » et qu’une action de protestation est organisée pour dénoncer cet état de fait le mardi 30 janvier 2018, à Clermont-Ferrand.

Les maisons de retraite, ou EHPAD, subissent depuis des années le mépris des gouvernants. En 2006, le plan de solidarité grand âge avait engagé une augmentation du nombre de soignants et d’agents. Celui-ci devait s’établir sur un rapport de un agent pour un retraité placé en maison. 12 ans plus tard, la situation est loin de satisfaire les spécialistes. Le rapport n’est maintenant toujours que de 0,5 agent par retraité, dans les cas les plus favorables.

De plus, le personnel subit la pression des restrictions budgétaires, parfois aux dépens de sa propre santé. La situation est donc particulièrement préoccupante, autant pour les retraités que pour le personnel.

Il est urgent pour le gouvernement de réagir. L’augmentation du nombre de retraités et de résidents implique une augmentation des besoins. Le Front National propose depuis plusieurs années de créer un cinquième risque de sécurité sociale, d’accroître le nombre de soignants et de maisons de retraite en France. Autant de mesures qui resteront lettres mortes avec le gouvernement actuel, comme avec ses prédécesseurs.

Recent Posts
Contactez nous

N'hésitez pas à nous envoyer un courriel pour toute demande d'information ou de contact.

Merci de saisir votre recherche. Utilisez la touche Entrée pour valider.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkdin
Share On Youtube